France Vue sur Mer – Sentiers du littoral : un vaste projet

Lancée en mars 2021, la démarche « France vue sur Mer – Sentier du littoral » a pour objectif de développer la continuité du sentier littoral en France métropolitaine et en outre-mer, en intégrant les enjeux environnementaux et patrimoniaux, dans un contexte où de nombreuses parties du littoral sont impactées par l’érosion.
Le Cerema est pilote de cette opération nationale, fruit d’un partenariat entre les ministères en charge de la Mer et celui en charge de la Transition Ecologique, et accompagne aujourd’hui une cinquantaine de projets.

52 PROJETS RETENUS, 300 KM DE SENTIERS À L’ÉTUDE PAR LE CEREMA

L’entretien et la création des sentiers littoraux implique de prendre en compte l’évolution du climat et ses impacts sur les espaces littoraux. Les tempêtes et les marées contribuent à l’érosion et chaque année des sections du sentier doivent être fermées temporairement pour des raisons de sécurité.

Dans le cadre du programme inscrit dans France Relance, 5 millions d’euros sont destinés à aménager et gérer le sentier littoral pour en améliorer la continuité et l’accessibilité.

Lancée en mars 2021, la démarche accompagne déjà une trentaine de projets, et la plateforme France Vue sur Mer a reçu une quarantaine de dossiers de candidature.

1000 dossiers ont été téléchargés, preuve de l’intérêt porté par les acteurs locaux au programme « France vue sur mer – Sentier du littoral ». A la fin du mois de novembre 2021, 52 dossiers ont été sélectionnés parmi 66 candidatures. Plus de 120 communes sont aujourd’hui concernées.

Le Cerema est très impliqué dans la démarche : il est membre du comité de pilotage qui a été installé en janvier 2021, assure l’animation de l’initiative et le développement des partenariats, et apporte son expertise en termes d’ingénierie technique, administrative et financière auprès des porteurs de projets.

Pour chaque projet déposé, le Cerema, en lien avec les DDTM locales, réalise une expertise du dossier au travers d’une grille d’analyse qu’il a construite et fait valider par le copil, de manière à assurer la cohérence avec les enjeux des sites. Un avis est enfin formulé par le comité de pilotage.

DES MAITRES D’OUVRAGES DIVERSIFIES, DES PARTENARIATS SOLIDES

Autour de ces projets, c’est donc bien un réseau « sentier du littoral » qui est en train se structurer pour une montée en compétence collective sur la durée : aux cotés des collectivités, les services de l’Etat, que ce soit au sein des administrations centrales (Ministère Mer, Ministère de la Transition écologique) qu’à l’échelon local avec les Directions Départementales des Territoires et de la Mer (DDTM), véritables clés de voute de l’opération par leur appui et leur connaissance de terrain, et les Directions Régionales de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL), sont les garants d’une chaine de réalisation efficace, qualitative et pérenne.

l article complet sur https://www.cerema.fr/fr/actualites/france-vue-mer-sentiers-du-littoral-vaste-projet

Rejoignez la discussion

Comparer les annonces

Comparer